Femmes, hommes, enfants : les maladies pour lesquelles on consulte le plus en France

Publié le : 08 novembre 20224 mins de lecture

Selon une étude publiée récemment, les femmes, les hommes et les enfants essentiellement pour des maladies liées à l’appareil respiratoire et au système digestif. Les maladies cardiovasculaires, les cancers et les maladies neurologiques sont également des motifs fréquents de consultation.

Femmes et hommes sont-ils malades de la même façon ?

Des différences naturelles

Selon une étude récente, parmi les femmes, l’un des motifs de consultation les plus fréquents serait lié à la grossesse et à l’endométriose. Les hommes, eux, sont plus susceptibles de souffrir de maladies cardiovasculaires. Les enfants, quant à eux, sont plus exposés aux maladies respiratoires.

Plusieurs explications sont avancées pour expliquer ces différences. La grossesse est une période particulièrement vulnérable pour les femmes, car elles sont exposées à de nombreuses hormones et à un changement brutal de leur corps. L’endométriose, quant à elle, est une maladie qui touche exclusivement les femmes, liée à la fonction reproductrice, et davantage diagnostiquée de nos jours. La grossesse et l’endométriose sont deux problématiques de santé féminine faisant couramment l’objet d’un suivi.

Les maladies cardiovasculaires, en revanche, sont plus fréquentes chez les hommes, moins enclins à consulter un médecin.

Des comportements différents

Ces différences sont également liées à la manière dont les femmes et les hommes prennent soin de leur santé. Les femmes sont généralement plus attentives à leur alimentation et à leur mode de vie, ce qui leur permet de mieux prévenir les maladies.

Les hommes, quant à eux, ont tendance à moins se soucier de leur santé et à prendre moins soin de leur corps.

Bronchiolite du nourrisson : un motif courant de consultation

La bronchiolite du nourrisson est une maladie respiratoire aiguë fréquente, caractérisée par une inflammation des bronchioles. Elle se manifeste le plus souvent chez les nourrissons de moins de 2 ans, et les enfants présentant un terrain atopique sont plus susceptibles de développer cette maladie. Les causes de la bronchiolite du nourrisson sont multiples, mais la plus fréquente est une infection virale par le virus respiratoire syncytial (VRS). Les autres causes possibles sont les infections bactériennes, les allergies et les reflux gastro-œsophagiens. Les symptômes de la bronchiolite du nourrisson sont généralement une toux sèche, une difficulté à respirer, une respiration rapide et sifflante. Les nourrissons peuvent aussi présenter de la fièvre, de l’irritabilité, de la somnolence et de l’appétit diminué. La bronchiolite du nourrisson peut être diagnostiquée par un médecin en fonction des symptômes et de l’examen physique du nourrisson. Le traitement de la bronchiolite du nourrisson est généralement symptomatique et consiste en la prise de médicaments pour soulager la toux et la difficulté à respirer, ainsi qu’en une humidification adéquate de l’air. Les nourrissons atteints de bronchiolite du nourrisson doivent être surveillés de près, car ils peuvent développer une insuffisance respiratoire.

Des symptômes à la maladie

L’étude distingue les maladies, qui feront l’objet d’un suivi médical, et les symptômes, qui nécessitent une consultation ponctuelle mais guérissent généralement à l’issue d’un traitement ou une fois le problème identifié.

Les maladies les plus courantes pour lesquelles l’on va consulter en France sont les maladies respiratoires, les maladies cardiovasculaires, les maladies digestives et les maladies de la peau.

Les symptômes de la gastro-entérite sont les plus courants pour lesquels on consulte un médecin en France. Les autres symptômes courants pour lesquels on consulte un médecin en France sont la fatigue, la douleur, les maux de tête et les maux de gorge.

Plan du site